Translate

lundi 3 août 2015

Qui suis-je ?

Elena Geneau
Professeur titulaire d'Espagnol Langue Étrangère.
Professeur de Français Langue Étrangère.
Diplômée en Phonétique et Linguistique Appliquée - Sorbonne Nouvelle - Paris 3
Traductrice littéraire espagnol/français - français/espagnol.

Membre du groupe de traduction de Tradabordo.
Membre du comité éditorial de Lectures d'ailleurs
Co-directrice de l'anthologie : LECTURAS FRANCÓFONAS (français/espagnol)

Me contacter :

traductionsenligne33@gmail.com

Paru



Traduction des poèmes de l’auteur péruvien José Antonio Mazzotti publiés dans :


En collaboration avec Morgane Labrousse et Élise Poullain

Hommage poétique à César Vallejo / Homenaje poético a César Vallejo
Eliana Machado (Auteur du texte) ; José Antonio Mazzotti (Auteur du texte) ; Grecia Cáceres (Auteur du texte) ; José Alberto Velarde (Auteur du texte) ; Ina María Salazar (Auteur du texte)
Éditeur : Les Éditions Des Trois Rivages
ISBN 979-10-93731-01-8
EAN 9791093731018
Résumé : Hommage poétique à César Vallejo / Homenaje poético a César Vallejo est le fruit d’un hasard calculé et d’un amour partagé. C’est un hommage à l’œuvre poétique de César Vallejo, ce grand poète péruvien qui passa les quinze dernières années de sa vie (entre 1923 et 1938) dans la capitale française.
Les six poètes présents dans ce livre (Grecia Cáceres, José Alberto Velarde, Eliana Machado, Mario Wong, Ina María Salazar et José Antonio Mazzotti) n’ont pas la prétention de rendre compte de la diversité de la poésie latino-américaine, mais ont au moins l’avantage de laisser une trace, preuve d’une écriture originale qui ne cesse d’évoluer, grâce au chemin tracé par le talentueux Péruvien.
Lesdits poètes de ce livre développent ainsi leur propre langage, sans filiations stylistiques ou générationnelles communes. Leur seul point commun se trouve peut-être dans le fait d’avoir vécu l’exil ; en effet, tous vivent hors de leur pays d’origine. À l’instar de Vallejo, ce sont des Latino-Américains qui résident en terre étrangère (en France et aux États-Unis) et ont fait le choix d’y rester, illustrant ainsi ce que l’on nomme “l’identité transnationale”.
Humblement, ces six poètes assument le défi de garder la poésie latino-américaine vivante (ou, du moins, leur propre poésie dans ce qu’elle a de latino-américain) en s’abritant derrière celui qui fut probablement le plus grand poète de langue espagnole du XXe siècle.
« Qui potest capere, capiat. »                                                          
Date de parution
20/07/2015

mardi 30 juillet 2013

Traductions publiées

Dans les actes de la journée d’étude "Engins, machines et cyborgs : sciences et fictions en Amérique latine". GRELPP, Université de Paris X - Nanterre.

  • CARLETTI, Eduardo, Cycles, Argentine.
  • DEL CASTILLO, Mauricio, Commerce de répliques, Mexique. (En collaboration avec Hélène Roy et Manon Tressol)
  • DELGADO, Ronald, Réplique, Venezuela. (En collaboration avec Irène Descamps)
  • GÓMEZ VÉLEZ, Diego, Notre Dame des Donneurs, Colombie.(En collaboration avec Émilie Delafosse)
  • RPACOC, Le rêve du robot, Pérou. (En collaboration avec Irène Descamps et Justine Ladaique)    

Dans l'anthologie en ligne Lectures d'ailleurs

(français/espagnol)

  • « Mahjouba » – Lucie Brocard, Francia - p. 7
  • « Llueve sobre la ciudad » – Edna Marysca Merey Apinda, Gabón - p. 21 
  • « Hotel del mar » – Daniel Canty, Quebec - p. 39 (En collaboration avec Sonia Ferreira)
  • « El cazador de imágenes - El gato - La serpiente - La luciérnaga - La araña - Las amapolas » – Jules Renard, Francia. p. 57
  •  « Espectro solo » –   Gustave Le Rouge - p. 99 (En collaboration avec Miroslaba Chigua) 
  • « Todos Bardöl » –  Jean-François Savang - p. 107 (En collaboration avec J. M. Sánchez Moreno)  
  • « La mimosa » –  Francis Ponge - p. 144

  • « La prochaine Union Soviétique » – Martín Felipe Castagnet - p. 31  
  • « Dextrogyre » – Teresa Pilar Mira - p. 77 (En collaboration)
  •  « L'odeur de l'urine » – Eduardo Carletti - p. 95 (En collaboration avec Caroline Lepage)
  •  « Les lunes perdues » – Héctor Ranea - p. 117 (En collaboration avec Caroline Lepage)
  •  « Le régime du silence » – Valeria Tentoni - p. 187
  • « Femmes / Pas même dans tes pires cauchemars / Origines » – Ildiko Nassr - p. 239
  • « Jeune femme dans un pavillon sur fond de volcans » – Ricardo Castrilli - p. 249 (En collaboration)
  • « Grâce ou simplicité ? » – Laura Meradi - p. 409 (En collaboration)

  •  « Un bonheur répulsif »  – Guillermo Martínez - p. 369
  •  « Les jours de pêche » – Ana María Shua - p. 393 (En collaboration avec Céline Rollero)


  • « Comme la vie, en somme » – Edmundo Paz Soldán - p. 7 (En collaboration avec Émilie Delafosse et Caroline Lepage)



  • « La fenêtre et la tristesse » – Cynthia Rimsky - p. 13  (En collaboration avec Perrine Huet)

 LECTURES DE CUBA

  • « Le temps »  / « Lit 23 »  –   Dora Rodríguez Figueredo - p. 79 (En collaboration)

LECTURES D'ESPAGNE I

  • « Donne-lui du café, oui, beaucoup de café » – Manel Aljama - p. 53
  • « J'ai aussi été folle à Nevers » –  Laia López Manrique - p. 413 (Collaboration)
 

  • « Amours interdites » –   Ángeles Sánchez - p. 13 (En collaboration)
  • « La conquête silencieuse / La fête des autres / Les mains / Fenêtres / La glace à travers laquelle on nous regarde » –  Adrián Pérez Avendaño - p. 73 (En collaboration)
  • « La folle du foyer » –  Laura Freixas - p. 283  
  •  « Portrait d'un homme de pouvoir » –   Miguel Ángele Pegarz - p. 403 (En collaboration)

LECTURES D'ESPAGNE IV

  • « La mer » –   Medardo Fraile - p. 78 (En collaboration) 
  • « Les Arômes du destin » –   María Sergia Martín González - p. 88 (Collaboration) 

  •  « Trompe l’œil / Nouveau poète / Village / Nuits de ronde » – José Luis Sandin - p. 125 (En collaboration)
  • « Adagio expressif » – Jorge Volpi - p. 149 (En collaboration avec Caroline Lepage et Céline Rollero)
  • « Ailes de fée » – Federico Schaffler - p. 243 (En collaboration avec Antonela Geneau et Céline Rollero) 
  • « L'histoire la plus drôle contre l'histoire la plus triste du monde » –   Pé de J. Pauner - p. 405 (En collaboration) 



  • « Grand-mère Frida » – Tanya Tynjälä - p. 33 (En collaboration avec Céline Rollero)
  • « Le facteur » – Félix Terrones - p. 99

 
  • « Il n'y a de la place qu'avec les rats » – Lenin Solano - p. 297 (En collaboration avec Lætitia Sworzil)
Collaboration dans :
  
Le Livre d'Or de Monsieur Dinosaure / El Libro de oro de Don Dinosaurio / Hors série bilingue
Fuera de serie en homenaje al autor guatemalteco Augusto Monterroso.

12.24 / Los 12 trabajos de los 24 Microrrelatistas
LDA Argentine 4 - Hors série Basta !